logo Omloop van Vlaanderen
Logo FIALogo FIALogo BRC

1-2 SEPTEMBER 2023

Logo Muylle - Omloop van Vlaanderen
Logo Sani centrum Peter Ostyn - Omloop van Vlaanderen
Logo Olivier Construct - Omloop van Vlaanderen
Logo A&D Trucks - Omloop van Vlaanderen
MOBIL
Logo Sport Vlaanderen - Omloop van Vlaanderen
Godderis

Le retrait de Fernémont propulse Bedoret en tête

Le retrait de Fernémont propulse Bedoret en tête

Malgré la pluie qui a refait son apparition, de façon brutale, pour les spéciales 13 et 14, le déroulement de la 2ème boucle de la journée a été assez semblable à la précédente, sans apporter de rebondissement spectaculaire. Sébastien Bedoret a poursuivi sur sa lancée de la fin de la boucle matinale en signant le meilleur temps à Passendale. Kris Princen a encore réussi à sauver ponctuellement les meubles à Houthulst. Mais Adrian Fernémont a ensuite rappelé qu'il n'est pas leader par hasard. Il s'est adjugé les deux chronos suivants pour porter à nouveau son avance à 27 secondes. Seul le zoning ne lui convient pas vraiment. Ce matin, il n'y avait réalisé que le 9ème temps. Cette fois, il y a commis une petite erreur et concédé 5"2 à Bedoret. Avec encore 22"3 d'avance sur le pilote Skoda Belgium semblait néanmoins pouvoir penser à gérer son avance pour les 5 spéciales restant au programme de son second "rallye à domicile". Fernémont a en effet longtemps été un des pilotes de Team Floral, la société dont les bâtiments abritent le centre de l'épreuve du ConXioN Omloop van Vlaanderen.

Hélas, sur la liaison vers Passendale, 1ère étape de la dernière boucle du rallye, le moteur de la Fabia R5 rendait l'âme. Injuste! Cette victoire, Adrian la méritait amplement. Avant son abandon, Adrian restait prudent: "Un rallye n'est jamais terminé avant l'arrivée. Je peux vous assurer que je viens de vivre une belle frayeur. Mais je connais bien ma Fabia R5. C'est évidemment un avantage dans les conditions météo variables de ce rallye. Sébastien et Kevin doivent sans doute chercher un peu plus où se trouvent les limites."

L'abandon de Fernémont est regrettable pour l'intérêt du championnat de Belgique. Une victoire d'Adrian aurait relancé le suspense pour le titre. En attendant, Sébastien Bedoret hérite d'une première place qu'il n'espérait plus: "A la régulière, ça semblait impossible de reprendre les 22" nous séparant d'Adrian, car il a livré une solide prestation. Je surveille plutôt mes arrières car Kevin Demaerschalk continue à pousser..."

Pour l'heure, rien ne change derrière. Kevin Demaerschalk reste handicapé par des réglages perfectibles sur sa Ford Fiesta Evo. Son retard sur Bedoret est passé de 1"7 à 14"8. En revanche, Kris Princen a profité de la prudence de Vincent Verschueren sous la pluie pour s'en rapprocher à 3"8. PJM Cracco reste aussi très proche de Princen.

Derrière, Pieter Tsjoen a réussi à prendre l'avantage sur Ghislain de Mevius. Suivent Niels Reynvoet, Bob de Jong et Steve Fernandes. Le second cité pourra célébrer ce soir un nouveau titre de champion des Pays-Bas s'il rejoint l'arrivée. Son dernier adversaire, Kevin Van Deijne, a en effet été stoppé par un bris de cardan dans l'ES 13.

Romain Delhez reste le mieux classé des pilotes de Porsche GT3. Idem pour Gunther Monnens en M Cup, mais après s'être livré à un beau chassé-croisé avec Delhez, le Limbourgeois va devoir ménager sa BMW M3 car le pont arrière semble devenu instable. En Historic, Bjorn Syx a commis une petite erreur mais il reste bon leader devant Paul Lietaer.

Malgré une crevaison lui ayant coûté une minute à Passendale, Gilles Pyck reste le meilleur Junior. Il est seulement devancé par Timo van der Marel en catégorie R2.

(Photos BRC Media)

Le retrait de Fernémont propulse Bedoret en tête